Un peu de pluie

Enfin

Depuis le 14 août il n’avait pas plu. Ce samedi 6 septembre nous nous sommes réveillés avec un temps pluvieux. Une pluie fine qui fera du bien aux jardins et aux cultures qui manquent cruellement d’eau. En deux mois il n’est tombé que 20 mm en tout et pour tout. Seulement à 10 heures le soleil était déjà de retour. Au moins, pas besoin d’arroser aujourd’hui.

La Rousse Pond

C’est maintenant son tour

Depuis quelques jours la poule noire qui était seule à pondre ne pond plus et a été remplacée par la rousse. Comment je le sais ? Eh bien j’ai mis une caméra espion dans le poulailler !

Voici ce que ça donne. La poule entre dans le poulailler à midi pour en ressortir une heure après.

Record de chaleur

La vraie canicule

Ce jeudi 25 juillet 2019 a vu le record national de température être battu. En effet, depuis quelques jours la chaleur n’a cessé d’augmenter pour atteindre 42,6 degrés à Paris, une température jamais atteinte jusqu’à ce jour.

Ici à Château Landon les 42 ont été atteints. Nous sommes restés enfermés derrière les volets pendant ces quelques jours à regarder le Tour de France cycliste. L’air était véritablement brûlant desséchant une partie du gazon récemment semé. Sortir par cette chaleur était une expérience particulière. Nous avions l’impression d’être dans un four. Les poules semblaient souffrir et se tenaient à l’ombre le bec ouvert et la rousse s’est arrêtée de pondre.

L’installation de la clim cet hiver dans la chambre parentale nous a permis de passer de bonnes nuits alors qu’à l’étage il y faisait très chaud. La pluie est venue mettre un terme à cette canicule dans la nuit de vendredi à samedi. La température est redescendue de plus de 20 degrés.

Au Poulailler

Deux nouvelles venues

Après la mort de ma dernière poule soie, seul restait le vieux coq blanc. Il lui fallait de la compagnie. Nous sommes allés chercher deux poules « prêtes à pondre », une Rousse et une Harco chez un éleveur d’Egreville qui a nommé son élevage : Ça Roule ma Poule. Il dispose d’une boutique où il vend des poulets prêts à cuire, entiers ou découpés et quelques terrines.

Les deux poules sont magnifiques et leur prix attractif : 15 et 10 euros.

Les poules ont été introduites de nuit au poulailler mais le coq n’accepte pas les nouvelles venues et s’en prend particulièrement à la poule noire qui subit de grosses attaques. Il va la tuer si je ne les sépare pas. Je vais isoler le coq sous les arbres où il passera ses nuits en espérant la venue d’aucun prédateur. J’ai été obligé de leur couper une partie des plumes d’une aile mais cela ne les empêche pas de passer les canivelles. Je dois rehausser les clôtures. Chaque soir la rousse se perche dans la haie alors que la noire recherche un abri au poulailler. Dois-je davantage couper les plumes pour éviter son envol ? Un matin j’ai retrouvé la rousse devant la porte du poulailler cherchant à rejoindre sa copine.

La séparation d’avec le coq a été effectuée ce qui ne semble pas convenir à celui-ci qui semble être tombé malade. Il reste debout des heures au même endroit sans bouger. Peut-être est-il en fin de vie ?

La poule noire a pondu dès la première nuit et les jours suivants ce qui est une bonne chose. Par-contre le jaune de ses œufs est vraiment très pâle révélant une alimentation pas assez variée ou un manque de lumière. Nous leur donnons de tout à manger et en grande quantité. La qualité des œufs devrait s’améliorer.

Le coq blanc dont un œil était fermé par une croûte jaunâtre semblait atteint du coryza. Il est mort le samedi 13 juillet et enterré sous un épicéa.

J’ai rajouté 50 cm de grillage à la clôture séparant leur parcours de l’enclos de l’étendage fraîchement ré-engazonné car la poule noire s’y invitait plusieurs fois par jour. Il semble pour l’instant que cela soit suffisant.

La rousse ne pond toujours pas alors que la noire nous donne un œuf presque quotidiennement.

Cinq Ans !

Bébé n’est plus un bébé

14 octobre. C’est l’anniversaire d’Ivane. Incroyable de penser que cela fera cinq ans dans deux mois qu’il fait partie de notre vie. Il est plus calme que les premiers mois, au fil des années il s’est assagi, il est devenu moins fou, plus obéissant mais il prend encore beaucoup de place dans notre quotidien. Il a gardé ses mauvaises habitudes du début, réclame les croûtes de fromage à peine l’entrée terminée, mange de l’herbe, monte sur le canapé et sur son maître en toutes occasions. Il a toujours peur de Bibi mais fait bon ménage avec Pistache.

Une Vraie Canicule

On étouffe en Île de France

Mardi 7 août. 38°, point culminant d’une semaine extrêmement chaude. 70 départements sont placés en vigilance orages et canicule.Ces derniers jours sont passés le plus au frais possible, dans l’ombre derrière les volets baissés. Martine couche sur le canapé de la grande salle et moi, fenêtre ouverte, je laisse le ventilateur fonctionner toute la nuit. Le matin nous ouvrons tôt en grand pour essayer de rafraîchir avant de refermer vers 10 heures. 

Vers 17h30 le ciel commence à se couvrir et le vent se lève.

Un Air de Canicule

Toujours plus chaud !

Ce vendredi 27 juillet devrait être la journée la plus chaude de la semaine avec un 39° à l’ombre. Une baisse est attendue pour le week-end qui précédera une nouvelle remontée des températures. Malgré les murs épais et les volets occultants qui maintiennent une fraîcheur relative pendant quelques jours la chaleur finit quand même par entrer et l’atmosphère se réchauffe sensiblement jour après jour. A l’étage les nuits deviennent difficiles avec 29 à 30 degrés dans les chambres.

Louise-Anaëlle et Clémence en vacances jusqu’à demain ont eu un peu de mal à trouver le sommeil la nuit dernière. Un sommeil troublé à plusieurs reprises par les chats qui profitent des fenêtres ouvertes pour aller et venir, miauler à tue-tête et ramener des proies à manger.

Martine dormira ce soir sur le canapé de la grande salle qui est un peu plus fraîche que les chambres et moi j’installerai un ventilateur.

Ce soir une éclipse de lune aura lieu. Elle pourra être observée à partir de 21h30 si la nuit est claire. Ce sera la plus longue éclipse lunaire du siècle.

Finalement la nuit fut nuageuse et de l’éclipse nous n’avons rien vu.

Coupe du Monde 2018

La deuxième étoile

A Moscou, l’équipe de France de football remporte la finale de la Coupe du monde 2018 contre la Croatie sur le score de 4 buts à 2.

Après avoir battu l’Australie 2 – 1, le Pérou 1 – 0 et fait match nul 0 – 0 face au Danemark lors de la poule de qualification les bleus battent l’Argentine de Lionel Messi par 4 buts à 3 en huitième de finale puis enchaînent par une victoire contre l’équipe d’Uruguay 2 – 0 en quart de finale.

En demi-finale, le 10 juillet, la France rencontre la Belgique qui vient réaliser l’exploit de sortir le Brésil de Neymar  2 – 1. Malgré un Eden Hazard en grande forme les bleus l’emportent 1 – 0 et accèdent à la finale qu’ils joueront contre la Croatie qui élimine les anglais, au courage, en prolongation 2 – 1.

La finale. Après un début de match tendu pendant lequel les croates dominent, Antoine Griezmann obtient un coup-franc non loin de la surface à la 18ème minute qu’il tire parfaitement obligeant un croate à marquer contre son camp. 1 – 0. Les croates égalisent assez rapidement. Antoine Griezmann transforme un penalty 38 minutes. 2-1.

59 minutes, en deux temps Paul Pogba aggrave le score d’un magnifique tir du gauche. 6 minutes plus tard sur une passe décisive de Lucas Hernandez, Kylian Mbappé inscrit son quatrième but personnel dans ce tournoi mondial et porte le score à 4 – 1 pour les français. Mbappé devient le plus jeune jeune joueur après Pelé à marquer en finale de Mondial.

Sur une belle boulette de Hugo Lloris les croates réduisent la marque sans menacer l’issue victorieuse de ce match désormais promise à l’équipe de France.

15 juillet 2018. La France est Championne du Monde.

Toujours la pluie

Un mois très humide

De très nombreux orages accompagnés de vents violents éclatent quasi journellement, ce mois de juin, sur pratiquement toutes les régions françaises occasionnant des inondations, des coulées de boue, des submersions de routes, des affaissements de terrains etc…

A Fontaine, sur le sol calcaire, l’eau s’infiltre presque instantanément et aucune flaque ne se forme ce qui est appréciable. L’humidité deviendra peut-être un problème si cela devait encore durer ne serait-ce que pour les légumes du jardin qui pour l’instant poussent très vite grâce à la chaleur qui accompagne les ondées mais pourrait causer une épidémie de mildiou.

Au pluviomètre du jardin, il a été relevé 50 mm pour l’ensemble des trois derniers jours du samedi 9 au lundi 11 inclus. Une accalmie est prévue pour les prochains jours.