Ma couveuse

Comme mes poules ne se décidaient pas à couver j’ai construit moi-même la couveuse.

Couveuse_1

Des planches de récupération en mélaminé serviront à créer une caisse aux dimensions d’une vieille lèchefrite provenant d’une ancienne cuisinière. De l’eau dans cette lèchefrite maintiendra un taux d’humidité nécessaire au développement des embryons.

Couveuse_3

Deux ventilateurs pris sur un vieux PC brasseront l’air pour une température homogène dans toute la couveuse. Des rouleaux sciés dans une tringle à rideaux, entraînés par des élastiques feront tourner les œufs sur eux-mêmes sans avoir besoin de les toucher.

Couveuse_4

Deux ampoules chauffent la couveuse. Le bloc d’alimentation du PC fait tourner les ventilos.

Couveuse_5

Un thermostat réglé sur 37,5° assure une température constante et précise à 0,1°.

Couveuse_6

Ci-dessus, les œufs positionnés sur les rouleaux, un hygromètre pour suivre le pourcentage d’humidité, un thermomètre ordinaire par sécurité et au fond la diode du thermostat.

Ci-dessous la couveuse en fonctionnement avec son isolation.

Couveuse_7

Des œufs ont été mis en incubation le 15 avril 2012 à 37,5° et devraient éclore le dimanche 5 mai.

Vendredi 4 mai

Depuis ce matin un œuf laissait apparaitre un petit éclat, preuve qu’un poussin s’activait à l’intérieur. Ce soir vers 20h30 le premier poussin s’est extrait de sa coquille après 24 jours d’incubation.

Le second est né à 25 jours et j’attends un troisième pour le 26ème jour. On entend parfaitement son cri à l’intérieur de l’œuf. Un quatrième essaye de sortir sous sa mère au poulailler.

Lundi 7 mai

Le poussin sous la mère est mort. A ce jour il n’y a aucune naissance avec la poule couveuse. Je vais devoir trouver pourquoi ce ne sont uniquement les œufs que je lui ai retirés pour les mettre dans la couveuse qui ont éclos. La poule a toujours été assidue et n’a jamais quitté son poste.

Ce matin on peut voir une marque de bêchage sur le dernier œuf. Si tout se passe bien un troisième piou-piou sera là dans quelques heures.

18h30.  Il tente de casser sa coquille qui est entamée sur la moitié de sa circonférence. C’est dur… J’aimerais bien qu’il termine car je fais une vidéo dans laquelle je ne voudrais pas rater l’éclosion.

Ça y est! Il est éclos à 19h30 après bien des efforts et un peu d’aide de ma part. J’ai pu filmer toute l’éclosion. La vidéo est visible sur la page “éclosion d’un poussin poule soie”

Lundi 4 juin

Ils ont un mois ces trois poussins nés en couveuse et élevés dans un grand carton chauffé par une ampoule. Je leur ai aménagé un petit enclos pour les sortir au grand air quand il fait beau. Mon coq et mes deux poules, leurs parents, s’habituent à leur présence. Le grillage maintient les petits en sécurité. Ils aiment se rouler dans l’herbe en écartant les ailes afin de se réchauffer les plumes. Ils sont craquants!

Hier j’ai remis la couveuse en marche et j’y ai mis quelques œufs à incuber. La température est réglée à 37,8°. Ils devraient éclorent le  24 juin ce qui me laisse trois bons mois d’été pour fortifier les futurs poussins.